Entreprises : pourquoi s’incorporer ? - Thomas Carter

Mon blogue

Entreprises : pourquoi s’incorporer ?

Entreprises : pourquoi s’incorporer ? - Thomas Carter

Au démarrage d’une entreprise, plusieurs questions se posent.  Certains se lancent à pieds joints dans l’aventure par amour pour leur passion sans nécessairement posséder les connaissances et les outils pour administrer adéquatement leur commerce pour qu’il soit viable.  Heureusement, tout s’apprend !  Incorporez une entreprise est une des options qui s’offre à l’entrepreneur en herbe et qui devrait être considérée pour de nombreuses raisons.  En voici quelques-unes :

Raison no 1 : Évitez que l’on s’en prenne à vous directement.  Si des problèmes financiers ou juridiques surviennent, vos comptes et avoirs personnels seront considérés distinctement de ceux appartenant à votre entreprise.  Ainsi, votre voiture personnelle ou le montant que vous possédez dans un compte de banque personnel ne pourraient être saisis si vous êtes un entrepreneur incorporé.

Raison numéro 2 : Des actions libres d’impôt.  Si votre entreprise prospère et parvient à acquérir une bonne réputation, vous pourrez considérer vendre des parts de celle-ci.  En étant incorporé, vous éviterez de payer de l’impôt sur vos ventes d’actions et ce peu importe le montant que cela vous rapportera.

Raison numéro 3 : Encore et toujours…Sauvez de l’impôt !  Les entreprises incorporées voir leur taux d’imposition diminué à 19% jusqu’à concurrence d’un revenu de 500 000$ net.  Au-delà de 500 000$, les industries économisent encore davantage.  En effet, généralement imposés à 50% sur leur profit réel, les compagnies à gros revenu ne paieront un taux d’imposition que de 26,9%.  Des économies considérables !

S’incorporer sans rien laisser de côté

 L’incorporation est un processus relativement facile en soit, peu coûteux et qui ne demande pas de changements majeurs dans votre planification fiscale personnelle ou d’entreprise puisque aurez à compléter de toute façon des déclarations fiscales, que vous soyez incorporé ou pas.  Cependant, il importe de ne pas oublier de prévenir vos créanciers du transfert de vos biens à votre entreprise, si c’est le cas.  Par exemple, un camion immatriculé au nom de votre entreprise ne vous appartiendra plus, mais sera maintenant aux mains de votre compagnie.  N’oubliez pas de remplir les formulaires de roulement fiscal du transfert de vos biens pour éviter que ceux-ci ne vous coûtent de l’impôt.  Également, si vous ne les posséder pas déjà, vous devrez obtenir un numéro de TPS et de TVQ.  De plus, si vous êtes membres d’un ordre professionnel ou que vous avez fait l’acquisition d’une franchise, il est possible que certaines règles et conditions s’appliquent à votre incorporation, vous devrez donc vous informer des modalités auprès des ordres ou bannières concernés.