Mon fils va décrocher son premier emploi - Thomas Carter

Mon blogue

Mon fils va décrocher son premier emploi

Mon fils va décrocher son premier emploi - Thomas Carter

J’étais un peu inquiet pour lui, mais Paul s’est réveillé apparemment sans stress. Pourtant, il a toutes les raisons d’être stressé : il passe son premier entretien d’embauche aujourd’hui.

Paul est mon unique enfant. Mon ex-femme lui a donné naissance après trois ans de mariage. Depuis tout petit, j’ai une relation particulière avec lui. Lorsque j’ai divorcé avec sa maman, il a vécu quelque temps avec elle. Quand elle s’est remariée, Paul avait 13 ans. Il a alors été convenu avec mon ex-femme, à cause de son emploi infirmiere, qu’il vienne vivre avec moi. Depuis lors, on vit plutôt comme deux amis que comme un père et son fils.

La semaine, nous essayons de passer le plus de temps ensemble. Je n’ai pas toujours beaucoup de moments à lui consacrer, mais on parle beaucoup ensemble. Par contre, prés de trois weekends sur quatre, nous passons le temps à réaliser des activités communes. Paul est très attiré par le sport, comme moi-même.

C’est ainsi que nos weekends se passent entre matchs de foot, virées au stade pour supporter notre équipe de ville, randonnées pédestres ou à vélo, sorties à la mer ou en montagne selon la saison, … Quand ce n’est pas possible pour une raison ou une autre, nous passons les soirées en ville, au ciné ou à suivre des prestations culturelles.

En grandissant, Paul s’est évidemment fait beaucoup d’amis. Avec le temps, nous avons trouvé le moyen qu’il passe plus de temps avec des amis de son âge. Je n’avais plus la possibilité de passer autant de loisirs avec lui, mais on trouvait quand même le moyen de toujours avoir de bons moments ensemble.

Parallèlement, il a pu mener à bien ses études, bien évidemment en rapport avec le sport. À l’université, il a suivi la filière de management des activités sportives et a déjà eu à effectuer des stages dans quelques grandes structures. C’est d’ailleurs l’une de ces structures qui cherchent un nouveau gestionnaire. Il a postulé et a suivi la première partie des tests avec succès. Aujourd’hui, il a été appelé pour passer l’entretien oral et à le voir, je sens qu’il est très confiant sur l’issue de cet entretien.

Je lui souhaite une bonne journée en partant au bureau, lui demandant de me tenir au courant de la suite. Je dois reconnaitre que je suis un peu stressé et je passe une bonne partie de la matinée à penser à lui. Vers 11 heures, mon téléphone sonne, son numéro s’affiche. J’ai une légère palpitation pendant quelques secondes. Et puis la bonne nouvelle tombe.