Un nouveau vent électoral ? - Thomas Carter

Mon blogue

Un nouveau vent électoral ?

Un nouveau vent électoral ? - Thomas Carter

Je discutais avec un couvreur longueuil, et il me disait à quel point il avait espoir de voir la paix s’installer dans le monde.

En effet, en se basant sur les résultats des élections récentes dans le monde. Il s’agit d’un échange personnel sur ce qui se passe ailleurs, et non d’une analyse politique poussée et vérifiée.

Quelques raisons d’être optimistes :

  • Politique : Aux Philippines, les électeurs ont porté au pouvoir un Président qui souhaite lutter contre la pauvreté, les inégalités sociales, présenter plus de transparence dans la gestion, vivre en paix et développer le développement sociétal (économique, social, environnemental). En Malaisie, la même démarche est entreprise. Aux USA, on voit que le candidat anticonformiste reçoit des appuis importants également. Les politiciens pourraient changer dans le futur pour être crédibles, transparents et efficients.
  • Religions dominantes : Récemment, en Asie les musulmans modérés prennent la parole pour afficher que le jihad n’est pas violent et que s’il l’est, alors il s’agit d’une dérive reliée à une mauvaise interprétation du livre. Ces musulmans modérés souhaitent changer le climat du Moyen-Orient et faciliter le bien vivre ensemble.
  • Les jeunes : Notons aussi la volonté de certains pays de permettre aux jeunes d’innover, de créer des entreprises et de réussir. Cette relève est prometteuse de réponses adaptées aux crises que nous traversons.
  • Écologie : le traité consécutif de la conférence de Paris sur l’environnement et l’engagement de réduction de gaz à effet de serre est une grande avancée. Les jeunes sensibilisent la société au respect, à la préservation et la conservation de la nature.

Ces quatre éléments : politiques, respect des différences religieuses, implication des jeunes, développement écologique montrent un vent de changement.

Les vents peuvent juste souffler légèrement, avoir une intensité plus visible.  Certains seront chauds, d’autres froids. Certains passeront inaperçus comme la bise légère et douce. D’autres seront agréables comme le vent d’Autan. D’autres seront dévastateurs comme les tornades et les typhons.

Présentement, la bise du changement de société s’opère localement à plusieurs endroits. Bientôt, ces vents seront plus forts et agréables et transformeront les sociétés pour que notre monde survive intelligemment. Internet est un vecteur pour donner de l’intensité à ce vent et pour s’assurer de la direction qu’il prend.

Plutôt que de mettre en valeur les histoires de violences ou de guerres, encourageons les bonnes actions qui stimulent les communautés à rester fortes et unies pour bien vivre ensemble. Médiatisons-les, pour qu’ensemble, chacun fasse sa part d’amélioration du monde, là où il demeure.