Une amie qui n'accepte pas de vieillir - Thomas Carter

Mon blogue

Une amie qui n'accepte pas de vieillir

Une amie qui n'accepte pas de vieillir - Thomas Carter

L’amitié entre un homme et une femme et bien possible, puisque je la vis bien avec mon amie Jeanne. Jeanne et moi, étions voisins de palier à l’époque, et nous étions constamment dans la même classe. Aujourd’hui, nous sommes tous deux mariés, mais c’est encore et toujours, ma meilleure amie. Depuis que je l’ai connu, Jeanne avait toujours eu peur de vieillir. C’est même la raison qu’elle avance en ce moment pour ne pas avoir d’enfants. Et cela, sous prétexte que son corps va changer avec les enfants, et qu’elle aura des rides parce les enfants sont parfois ingérables, et donc, sources de frustrations et de nervosités. Je trouvais cela ridicule et je lui ai donné pleines de raisons pour avoir des enfants, mais elle ne voulait rien comprendre. Et je n’ai pas insisté, son mari accepte cela, alors pourquoi pas moi. En ce moment, à presque 45 ans, Jeanne est très anxieuse. Elle appelle souvent ma femme pour l’aider à faire les courses, mais surtout pour lui dire qu’elle est toujours jeune. Bref, durant ses courses, elle fait le tour de toutes les boutiques, et institut de beauté pour savoir quel est le produit le plus efficace pour rendre la peau lisse. Elle fait également beaucoup de sport pour avoir un corps parfait. Il faut dire que tout cela lui réussit encore jusqu’à maintenant, mais on sait tous que les signes de vieillesses apparaîtront sur son visage, tôt ou tard. Par ailleurs, comme depuis notre enfance, je n’ai pas raté un seul de ses anniversaires. Cependant, depuis qu’elle a 30 ans, j’ai essayé tant bien que mal de la consoler, car cette idée de vieillir l’obsède au plus haut point. Elle cache toujours ses pleurs aux yeux de son mari, mais je suppose que ce dernier le constate. Alors, depuis son 30e anniversaire, elle n’a jamais été heureuse de cette journée. Jeanne est aussi devenue une adepte de la chirurgie esthétique depuis, car dès qu’elle a une petite rondeur, elle veut toujours maigrir rapidement. Je trouve que ce n’est pas pour son bien, mais encore une fois, son mari ne dit rien. Sauf peut-être, une fois, où elle s’était lamentée sur la forme de ses fesses. Cette fois-là, son mari m’a appelé pour la raisonner, et je suis intervenu, malgré tout, c’était ce dernier qui l’a réellement convaincu. Elle ne l’a pas fait cette intervention, mais elle en fait d’autres. J’essaie comme je peux de soutenir cette amie, en ce moment. Je pense qu’elle ne pourra plus avoir d’enfants à l’approche de la ménopause, mais j’aime la voir heureuse quand elle est avec les miens. Et comme ami, je lui apporterai toujours des conseils, malgré le fait qu’elle ne veuille pas vieillir.